« Nous avons cru en notre destinée »

« Nous avons cru en notre destinée »

Plus petite ville présente en Phase Finale (2 000 habitants), plus petit club (80 licenciés), l’Entente Rhône-Ouvèze a fait une entrée fracassante sur la scène nationale pour sa première participation à une phase finale en s’adjugeant le titre de Championne de France, le 12 Mai dernier à Sartrouville. L’occasion de revenir sur cet exploit avec Jonathan Stanicki, entraineur de l’ERO.

Qu’est-ce que l’on ressent quand on coache l’équipe qui vient d’être sacrée Championne de France M13F ?

Une grande Fierté, une fierté du travail accompli depuis toutes ces années que j’entraine… Une fierté du parcours accompli malgré les embuches, les difficultés, nous n’avons jamais baissé les bras ni même la tête, nous avons cru en notre destinée.

Selon toi, quelle a été la clé de la victoire dans votre parcours ?

Je dirais nos valeurs ! A savoir notre détermination, l’estime de soi, le RESPECT (en majuscule car ça a été le liant entre toutes ces valeurs et notions de la vie que nous avons défendu) le combat, la concentration, le plaisir. Toutes ses valeurs ont été mises en action dans cette maxime que nous nous sommes attachés à respecter et à appliquer :  » Je dis ce que je fais, je fais ce que je dis. »

Parle-nous un peu de ton groupe et de votre parcours jusqu’à ces phases finales ?

Cette équipe de « Boucans » comme j’aime les surnommer, c’est un mix d’éléments venant d’environnements, de lieux, d’histoire différentes. C’est le melting pot Vauclusien. Entre une joueuse qui à 9 mois de volley et sa copine qui traine dans les gymnases depuis plus de 7 ans… Entre une petite qui n’avait jamais connu autre chose que le championnat départemental jusqu’en septembre 2018 et sa compère qui avait déjà vécu une demie finale au TIP de Hyères (Tournoi International Poussin), une finale aux Interzones Méditerranée et 1 titre de Champion de France aux volleyades avec la PACA en Avril dernier. A cela vous rajoutez un coach ayant la folie de vouloir retourner en phase finale (ça commençait a me manquer depuis 2015 et Thionville..!). C’est cet éclectisme qui a aussi fait notre force, tout le monde se mettant au service du collectif.

Notre Parcours, ça a été une saison assez compliquée. Car jusqu’au 5e tour, nous n’avons jamais été au complet. Il a fallu s’adapter aux différentes situations (absence pour blessure, pour sanction disciplinaire, prise de tête durant les matchs, des larmes..) : Nous nous sommes construit dans la douleur et ceci depuis 3 ans que j’ai construit ce groupe. Mais c’est parce que nous avons perdu avant que nous avons gagné cette Coupe de France 2019 à Sartrouville. Les faits marquants de cette saison : 2e tour à Monaco, perte d’un set contre Monaco (celui qui nous empêche d’être tête de série pour ces phases finales), 4e tour au Cannet, défaite contre le Volero par manque d’envie sur le terrain et nonchalance. 5e tour à Bordeaux, et pour ce gros déplacement en terre bordelaise, tout le monde est enfin là. 6e tour à Cannes, un déplacement qui réussi aux équipes jeunes de l’ERO en coupe de france depuis 2018, où les jeunes pousses ont suivi l’exemple de leur ainées en allant gagner contre le grand RC Cannes… (les M17F en janvier 2018 au 4e Tour, les M15F en décembre 2018 au 3e tour). 7e tour à Bédarrides : le dernier tour à domicile, une premiere historique pour le club avec un gymnase plein pour encourager des jeunes volleyeuses de 13 ans dans un village terre de Rugby, le kiff !

As-tu été surpris de voir tes filles à ce niveau là ?

Non pas du tout, j’étais convaincu qu’elles pouvaient le faire, élever leur niveau sur toutes les dimensions du jeu (mental, physique et technique). Elles ont adhéré comme jamais à mon discours qui n’a pas changé depuis 10 ans que j’entraine les filles et qui se reflète à la perfection au travers une des phrases d’un grand Humaniste, qui n’est autre que Monsieur Nelson Mandela dit Madiba : « Aucun de nous en agissant seul ne peut atteindre le Succès ». Pour la petite anecdote, quand il prononce cette phrase lors de son discours d’Investiture le 10 mai 1994, j’avais 13 ans, un clin d’œil de l’Histoire.

Plus petit club qualifiés pour cette édition de la Phase Finale (80 licenciés) et plus petite ville (5 000 hab.), présente-nous un peu l’Entente Rhône-Ouvèze, un club que l’on connaissait finalement peu à l’échelle jusqu’ici…

C’est un petit club vauclusien a équidistance entre Orange et Avignon qui apparait en 2004 avec la fusion du CBC (Courthezon Bedarrides Chateauneuf) et de Sorgues, club qui rayonne sur les 4 communes limitrophes même si nous utilisons principalement le gymnase de Bédarrides depuis toujours. Le club a connu jusqu’à la Pré nationale en garçon durant les années 2000 et la régionale en féminine (jusqu’à la saison dernière). C’est un club familial qui a axé sa pratique sur la formation des jeunes depuis toujours. Pour ma part j’y ai posé mes bagages en 2015 après ma période Orangeoise et depuis, on essaie de donner la « passion de l’excellence » à ces jeunes en se confrontant à cette fabuleuse compétition qu’est la Coupe de France. Nous sommes montés en puissance sur ces 4 ans sur les différentes catégories jeunes 2016 : 3e tour en M13F, 6e tour en M15F avec l’Avignon VB club voisin dans le bassin de pratique créé en 2017 : 4e tour en M13F, 4e tour en M17F, 3e tour en M20F. En 2018 : 5E tour en M13F, 6e tour en M17F, 7e tour en M15F (le fameux tour de la mort…!). En 2019 : 1ere participation à une phase finale pour le club et 1er Titre National. Comme m’a fait remarqué le DTN, on a mis la barre haute ! Je tenais d’ailleurs à utiliser votre tribune pour remercier à nouveau notre Président (Blaise Del Bano) pour la confiance qu’il m’a accordé et de m’avoir suivi dans ma folie de vouloir amener ces jeunes vauclusiens sur le toit de la France. Pour la petite anecdote, c’est le Président Fondateur du club et il est monté avec nous à Sartrouville, il a pu kiffer avec nous ce moment !

Quels sont vos prochains objectifs dans les mois/années qui viennent ?

Cela va être de finir la saison en apothéose. On a déjà commencé dès notre retour, sur la catégorie M15F PACA en finissant à la 3e place du championnat avec 3 M13F sur le terrain toute la saison. Ensuite ce week end de pentecôte, nous avons les finales régionales PACA M13F à Cannes où nous allons retrouver Le Cannet (dans notre poule initiale) mais aussi le RC Cannes et le grand absent de ces phases finales, l’équipe de Venelles (qui je suis persuadé, avait le niveau pour être en phase finale, dommage qu’elles aient lâché psychologiquement au 5e tour). La compétition risque d’être très relevée, il ne faudra pas s’endormir sur ces lauriers. Et enfin le week end d’après nous avons été invités chez nos amis de Mougins pour participer au Alison Kid’s, tournoi que je connais très bien pour y avoir participé depuis plusieurs années avec la sélection Vaucluse et où le niveau est toujours relevé. Pour preuve, cette année seront encore présent le RC Cannes, Venelles, Nimes et nous. Cela augure de beaux matchs en perspective pour finir cette saison et ce cycle avec cette équipe de boucans. Après on prendra un temps pour savourer, apprécier et fêter cette saison comme il se doit. On m’a dit « ça passe vite, profite à fond », Je vais suivre ce conseil (j’avoue que j’ai déjà commencé à le suivre !). Ensuite pour l’an prochain, on va essayer de monter un collectif pour aller défendre notre titre M13F et pourquoi pas rêver à faire une double participation en phase finale en M13F et M15F. « Toujours Plus » c’est ce que l’on aime dans le Sud..

Laisser un commentaire